lundi 29 janvier 2007

C'est la fin d'un conflit qui a commencé à l'automne 2005, date de la privatisation partielle de la SNCM

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-860960,0.html

Après un long conflit, la SNCM et la CMN s'associent de nouveau pour desservir la Corse
LE MONDE | 29.01.07 | 14h32 •

a hache de guerre entre la Société Nationale Corse-Méditerranée (SNCM) et la Compagnie méridionale de navigation (CMN) a été enterrée vendredi 26 janvier. Les deux entreprises maritimes ont indiqué qu'elles étaient parvenues à un accord pour répondre ensemble à l'appel d'offres lancé pour l'attribution de la desserte de la Corse entre 2007 et 2012.


C'est la fin d'un conflit qui a commencé à l'automne 2005, date de la privatisation partielle de la SNCM. L'actionnaire principal de la CMN, le groupe de logistique et de transport STEF-TFE, avait alors tenté de racheter les parts de la SNCM au sein de la CMN.

Face au refus de la SNCM, la CMN avait brisé l'alliance historique qui les unissait en s'alliant avec leur rival Corsica Ferries et en ouvrant plusieurs fronts judiciaires pour forcer la main à la SNCM.

Celle-ci contrariait ces desseins en dénonçant, devant les tribunaux, la rupture illégale du pacte d'actionnaire qui la liait à Stef-TFE dans la CMN.

Stéphane Richard, le patron de Véolia Transport, actionnaire opérationnel (28 %) de la SNCM, s'indignait, alors, "d'être venu sauver 2 400 emplois d'une entreprise au bord du dépôt de bilan et d'être l'objet de persécutions judiciaires".

RETOUR AU CALME

L'issue de la procédure d'appel d'offres, au terme de laquelle sera attribuée une subvention de 94,5 millions d'euros, conditionne l'avenir de la SNCM. La desserte de la Corse, qu'elle assume depuis près de trente ans, représente 55 % de son chiffre d'affaires.

La compagnie privée Corsica Ferries n'est pas exclue de ce marché public. Elle bénéficie de l'aide sociale au passager transporté sur les lignes entre Toulon, Nice et la Corse, soit une manne publique de plus de 15 millions d'euros par an. Corsica Ferries est depuis 2004 le premier transporteur de passager pour la Corse.

L'accord entre le CMN et la SNCM maintient donc l'équilibre existant depuis de nombreuses années. "Nous sommes égaux à part entière. L'indépendance institutionnelle et commerciale de la CMN est garantie", a estimé le porte-parole de la CMN.

Les deux compagnies n'ont pas précisé ce qu'il adviendrait des nombreux recours qu'elles ont déposés l'une contre l'autre devant les instances judiciaires.

Cet accord intervient à quelques jours de l'échéance du 9 février, date limite pour le dépôt des offres auprès de la Collectivité territoriale de Corse. L'Etat, qui garde en mémoire le blocage du port de Marseille à l'automne 2005, lors de la grève des salariés de la SNCM, se félicite de ce retour au calme.


Jacques Follorou
Article paru dans l'édition du 30.01.07

BLOG CFE-CGC SNCM

Aucun commentaire:

Libellés


Offre 2009: Avec les tarifs Prima Corsa de la SNCM, plus tôt vous réservez, moins chère est la traversée.

Je réserve

L' Offre SNCM