dimanche 18 février 2007

Partenariat CMN SNCM pour Marseille-Corse, nouvelle contestation CFF, conflit à Bruxelles

http://www.lesechos.fr/info/transport/300141740.htm?xtor=RSS-2000
Les Echos "MARITIME -

Desserte de la Corse : Corsica Ferries conteste le calendrier (12/02/2007) [ 12/02/07 - 02H30 ]

Tandis que la SNCM et la CMN ont répondu en commun à l'appel d'offres, clos vendredi, l'autre candidate remet en cause la date de démarrage de la délégation, ce qui pourrait laisser présager de nouveaux rebondissements.

DE NOTRE CORRESPONDANTE À MARSEILLE.
Cliquez ici

Une fois encore, les trois mêmes compagnies ont répondu à l'appel d'offres pour la desserte maritime publique de la Corse mais dans un contexte bien différent de la première procédure d'août 2006, annulée par le Conseil d'Etat en décembre. La Société Nationale Corse-Méditerranée (SNCM) et la Compagnie Méridionale de Navigation (CMN) ont, en effet, remis une proposition commune. " C'est une offre pour laquelle nous avons serré les prix au maximum, qui couvre l'ensemble des demandes de la collectivité et qui donne aussi le détail ligne par ligne pour suivre les jugements de l'année dernière ", indique Robert de Lambilly, président de la CMN.

Des responsables des deux compagnies ont apporté vendredi leur dossier à l'Office des transports de la Corse (OTC) dans une lourde malle rouge, très remarquée par opposition à l'enveloppe déposée quelques minutes plus tôt par le directeur général de Corsica Ferries. La compagnie basée à Bastia indique avoir fait une offre complète sur trois lignes, mais demande en préalable la prolongation de l'actuelle délégation de service public jusqu'à la fin de la saison estivale, en novembre prochain, pour respecter les règles de la concurrence. " La décision de démarrer la nouvelle délégation en mai 2007 ne nous permet pas de nous positionner car nous devrions modifier en plein lancement de la saison estivale l'affectation de nos navires vers les lignes de Marseille. Mais cette contradiction énorme ne concerne pas les compagnies actuellement délégataires ", remarque le directeur général, Pierre Mattei, ce qui pourrait laisser présager une prochaine procédure juridique. Il n'hésite pas par ailleurs à révéler les conditions financières de ses propositions qui, selon lui, feront économiser 26 millions d'euros par an de subventions à la collectivité Corse sur un total de 95 millions qu'elle s'apprêtait à distribuer.

Le syndicat CFE-CGC de la SNCM rappelle que, déjà, lors de l'appel d'offres de 2001, " Corsica Ferries avait déposé une simple enveloppe et sollicité ensuite du tribunal administratif de Bastia l'annulation de la procédure " et se demande si, cette fois encore, il ne s'agit pas " d'une manoeuvre supplémentaire de ceux qui voulaient imposer un nouveau cahier des charges à la Corse ".

Sauf nouvelle mésaventure juridique, l'OTC devrait rendre ses conclusions sur les dernières offres d'ici à la fin du mois et la collectivité se prononcer au plus tard en avril. Autre échéance, c'est demain au plus tard que les parties intéressées doivent envoyer leurs observations dans le cadre de l'enquête de la Commission européenne sur les aides versées par l'Etat pour la restructuration de la SNCM, privatisée l'an dernier. Corsica Ferries vient de le faire. " Comme pour la délégation de service public, nous luttons contre des fonds publics qui alimentent une guerre commerciale contre nous ", estime Pierre Mattei. STEF-TFE, actionnaire principal de la CMN, devrait lui aussi apporter sa pierre au dossier.

BRIGITTE CHALLIOL"

BLOG CFE-CGC SNCM

Aucun commentaire:

Libellés


Offre 2009: Avec les tarifs Prima Corsa de la SNCM, plus tôt vous réservez, moins chère est la traversée.

Je réserve

L' Offre SNCM